Le Forum des Khâgneux

Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance. (La Divine Comédie; Dante Alighieri -1472)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Valle Inclan, Version

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
elisa

avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Valle Inclan, Version   Mer 8 Déc - 15:40

Valle Inclan

Adega fit sortir les brebis dans la pâture/ dans les champs. C'était une nuit comme on en trouve en montagne, claire et silencieuse, que la lune blanchissait. Les brebis se groupaient au milieu de la prairie, comme si on les avait destinées à être sacrifiées sur ces pierres celtiques que des lichens millénaires doraient./ Les brebis se recroquevillaient au milieu de la propriété comme destinées au sacrifice sur ces pierres celtiques, dorées par des lichens millénaires.­ La vieille femme et la bergère descendirent par le sentier. Le troupeau se serrait dans un bêlement timide, et le tintement tremblant de leurs clochettes faisait écho dans les montagnes lointaines où les loups dormaient. Le chien marchait à leur côté, féroce, le souffle rauque, effrayant, Le chien avançait à leurs côtés, féroce, le souffle rauque,effrayant, son cou entouré d'un large collier garni de ferraille.­ . L'aubergiste portait un brandon enflammé afin pour que le feu effrayât les loups. Les deux femmes marchaient en silence, transies par la solitude de la nuit et par le mystère entourant ce maléfice qui les conduisait à la fontaine de San Gundian.
On distinguait de loin le clocher de l'église qui dominait les cimes obscures des vieux noyers. Le bleu de la nuit étoilée se détachait/ dessinait à travers les deux arcs qui soutenaient les cloches ; ces cloches de village, pieuses, matinales, simples, telles deux vieilles centenaires.Il se détachait dans le ciel que la lune parait d'argent, et on percevait le bleu de la nuit étoilée à travers les deux arcades qui soutenaient les cloches, ces cloches de village, pieuses, matinales, simples comme deux vieilles centenaires­­
Le bleu de la nuit étoilée se détachait/ dessinait à travers les deux arcs qui soutenaient les cloches, ces cloches de village, pieuses, matinales, simples, telles deux vieilles centenaires. De loin, on distinguait le clocher de l'église qui dominait les cîmes obscures des vieux noyers et se détachait dans le ciel que la lune parait d'argent. On percevait le bleu de la nuit étoilée à travers les deux arcades qui soutenaient les cloches, ces cloches de village, pieuses, matinales, simples comme deux vieilles centenaires­
Le portique était vert et parfumé, entièrement couvert de sépultures. A l'arrière de l'église, se trouvait la fontaine, dans l'ombre d'un noyer qui était sans doute du même âge que les cloches, et sous la lumière blanche de la lune, la cime obscure de l'arbre s'étendait, patriarcale et clémente, sur les eaux verdissantes qui semblaient murmurer un conte de sorcières. Derrière l'église se dressait la fontaine, dans l'ombre d'un noyer qui était peut-être aussi âgé que les cloches, et, sous la lumière blanche de la lune, la cime de l'arbre s'étirait, patriarcale et clémente au dessus des eaux verdoyantes qui semblaient murmurer un conte de sorcière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Valle Inclan, Version
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Link version fille
» les version RMNET et PPP
» [AIDE] passage version 2.1 update 1 vers froyo
» affiches de films version minimaliste
» SOFT MY BACKUP version gratuite et PRO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Khâgneux :: Espagnol-
Sauter vers: