Le Forum des Khâgneux

Vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance. (La Divine Comédie; Dante Alighieri -1472)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Esperpento

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
elisa

avatar

Nombre de messages : 122
Date d'inscription : 12/09/2009

MessageSujet: Esperpento   Mer 8 Déc - 15:35

L'esperpento : d'origine italienne, il dÈsigne une personne ou une chose remarqueble par sa laideur, son manque de soin ; une absurditÈ, une extravagance. En 1920, Ramon del Valle-Inclan lui confËre un statut de genre littÈraire dans Luces de Bohemia (puis dans la trilogie Martes de carnaval comprenant Los cuentos de Don Friolera, Las galas del difunto, La hija del capitan).Son esthÈtique est celle du miroir dÈformant, apte ‡ renvoyer la rÈalitÈ espagnole. Selon Max Estrella, hÈros de Luces de Bohemia, "l'Espagne est une dÈformation grotesque de la civilisation europÈenne". Cette esthÈtique s'Èloigne de celle du miroir naturaliste du XIXe promenÈ le long du chemin. Pour Max Estrella, l'esperpento est une tragÈdie, mais dans la tragÈdie, l'ordre social est rÈtabli ‡ la fin. l'esperpento met en question la rÈalitÈ dans laquelle il est enfermÈ, et l'Histoire est la matiËre premiËre absurde de ce miroir.Il rÈvËle : la dÈformation perd sa difformitÈ car la rÈalitÈ absurde se voit telle qu'elle est.L'homme est engagÈ dans la vie quotidienne, il n'est plus qu'une marionnette, une silhouette sans profondeur.Chez VallÈ Inclan, l'humanitÈ est animalisÈe, alors qu'objets et animaux sont humanisÈs.L'esperpento renoue avec la tradition espagnole de mÈlange des genres, tragique et comÈdie y coexistent, sans Ítre un incarnÈs par un personnage et donc sans possibilitÈ de pitiÈ ni de rire !> le seul effet est le rire-amer.parodie et satire sont prÈsentes, la satire est totale.Sont aussi prÈsentes des formes populaires (simplicitÈ de l'intrigue, traitement de l'action et pÈripÈties grossiËres de haut ressort comique le rapprochent de la farce). rejet de l'idÈalisme psychologique et du corps naturaliste (caractËre grotesque, bouffon de la marionnette).types sociaux du bas fond madrilËne > saynette.

(désolé, le passage de PC à mac pose encore des pb!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Esperpento
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Khâgneux :: Espagnol-
Sauter vers: